Un groupe néerlandais veut investir dans la culture d’anacardiers propres à Binh Phuoc

06/03/2019 23:39 lecourrier
Le groupe MCE-MARD des Pays-Bas veut cultiver 5.000 hectares d’anacardiers propres dans la province méridionale de Binh Phuoc, a annoncé mercredi 6 mars le vice-président du Comité populaire provincial, Huynh Anh Minh.
>>Cap sur la culture intensive des anacardiers
>>Gia Lai met le cap sur une agriculture durable 
>>L’anacardier au centre d’un colloque sur la coopération Vietnam-Mozambique

Culture d’anacardier à Binh Phuoc. Photo: VNA/CVN

Le groupe MCE-MARD veut planter 100 ha d’anacardiers à titre expérimental avant de créer une chaîne de production et d’associer les coopératives de la province.

Le Comité populaire de la province de Binh Phuoc encourage le groupe néerlandais MCE-MARD à coopérer avec les paysans et les coopératives provinciales en vue de créer une zone de production de la noix de cajou propre.

Binh Phuoc compte plus de 174.000 ha d’anacardiers, soit 30% de ses terres agricoles, qui donnent une production annuelle de 200.000 tonnes de noix de cajou brute par an. Elle a quatre zones spécialisées de la culture d’anacardiers dans les districts de Bù Dang, Phu Riêng, Bù Gia Mâp et Dông Phu. La province possède 200 entreprises et 400 usines dans ce secteur, qui ont capable de traiter 500.000 tonnes par an.

Selon un représentant du groupe MCE-MARD, le groupe néerlandais a coopéré avec la Société vietnamienne Viêt Phuc dans la production d’huile d’anacarde à Binh Phuoc.  Le groupe a décidé à investir à Binh Phuoc car la province possède une grande superficie de culture d’anacardiers et de bonnes techniques de plantation.

Le groupe souhaite investir à 5.000 hectares de terres agricoles afin de produire de la noix de cajou propre, et puis construire une usine de production d’huile d’anacarde à Binh Phuoc. En même temps, MCE-MARD assumera la consommation des produits des agriculteurs.

VNA/CVN
Advertisements